Côte d'Ivoire (2)

L’École rurale Ilomba

Renforcer les capacités de l’École rurale d’Ilomba par le biais de la formation des enseignants et permettre à 25 étudiantes déscolarisées par année, de la sous-préfecture de Bingerville de bénéficier d’une mise à niveau scolaire qui leur permettra de poursuivre leurs études dans le système classique ou d’obtenir un diplôme professionnel pour intégrer rapidement le marché du travail.

  • Lieu : Bingerville (Côte d’Ivoire)
  • Durée du projet : 2013-2018
  • Coût du projet: 85 000 $
  • Notre partenaire en Côte d'Ivoire : L'ADESC (Association pour le Développement Social et Culturel)

Lire les dernières nouvelles

Le projet :

  • Permettre à 6 formateurs de l’école rurale d’Ilomba de recevoir une formation, mettant à jour leurs connaissances et aptitudes sur les stratégies d’enseignement et d’apprentissage tout en intégrant le contexte psycho-social des élèves. 
  • Offrir à 25 jeunes filles par année, de la sous-préfecture de Bingerville vivant dans une situation d’extrême pauvreté l’opportunité de bénéficier du tremplin offert par le programme de formation du Club UNESCO de l’École rurale Ilomba : finir le cycle primaire et obtenir  un diplôme professionnel.

Les besoins :

  • En Côte d’Ivoire un nombre important des enfants en âge d’être scolarisés ne sont pas inscrits à la première classe du cycle primaire.
  • Près de la  moitié qui commence le cycle primaire n’atteignent pas la dernière classe du cycle.  
  • On estime qu’en 2007, environ 1,2 millions d’enfants ivoiriens ont été éjectés du système primaire.

Les résultats attendus :

  • Renforcer les capacités de l’École rurale d’Ilomba par le biais de la formation des enseignants 
  • Doter l’École rurale  d’Ilomba du matériel nécessaire à son bon fonctionnement 
  • Donner l’opportunité à 25 jeunes filles de la sous-préfecture de Bingerville vivant dans une situation d’extrême pauvreté d’obtenir un diplôme qui leur permettra de s’insérer dans le marché du travail.

Les résultats en cours en 2017-2018 

  • Actuellement 18 filles suivent le programme. 12 filles sont inscrites au niveau 1, une est inscrite au niveau 2 et cinq au niveau 3. 

Les résultats obtenus en 2016-2017 

  • 25 filles ont suivi la formation. 14 filles étaient inscrites au niveau 1 et 11 au niveau 2. Deux ont passé l'examen d'entrée en 6ème et ont  obtenu le diplôme pour poursuivre actuellement leur cursus dans le niveau 3.
  • Presque toutes ces filles grâce à ce qu'elles ont appris dans leur cours de patisserie, ont ouvert un petit commerce informel chez elles.

Les résultats obtenus en 2015-2016 

  • 25 jeunes filles vivant dans l’extrême pauvreté, âgées entre 13 et 18 ans et d’un niveau scolaire de 6e année, ont pu finir une année scolaire de plus.
  • Quatre professeur ont pu être pris en charge.
  • Le professeur d’Anglais a dispensé  les cours à titre bénévole.
  • Plusieurs achats de cahiers et de livres ont pu être fait.

Les résultats obtenus en 2014-2015

  • 22  jeunes filles entre 13 et 18 ans ont repris l'école et ont complété une année. Seize suivront une deuxième année de cours; cinq se sont inscrites à l’École de Formation professionnelle Yarani en 1ère année de CAP Pâtisserie pour obtenir le Certificat d’Aptitude Professionnelle en Pâtisserie, une s’est inscrite en classe de 4ème dans l’enseignement général secondaire.
  • Du matériel a été acheté pour les cours de pâtisserie et pour les élèves.
  • Les professeurs sont très reconnaissants d’avoir participé au projet et d’avoir aidé ces jeunes filles à aller de l’avant dans leurs études pour obtenir un meilleur futur. Ils veulent rester comme professeurs pour l'année scolaire 2015-2016.

Les résultats obtenus en 2013-2014

  • 23 jeunes filles entre 13 et 18 ans ont repris l'école et ont complété une année. Dix-neuf d'entre-elles suivent une deuxième année de cours, une a commencé le niveau secondaire et trois commencent un certificat en pâtisserie qui leur permettra de trouver un emploi.
  • 6 formateurs ont été formés en méthodes pédagogiques, leadership, informatique et nouvelles technologies
  • Des livres scolaires et de culture générale ont été achetés

Notre partenaire en Côte d'Ivoire :

L’Association pour le Développement Social et Culturel (ADESC), qui se spécialise dans la création de centres d'aide et de programmes d'éducation depuis 1984.

L'objectif de LINCCO :

Récolter 7 500$ pour le renforcement des capacités des formateurs et le soutien aux élèves de l’École rurale Ilomba de Bingerville (Côte d’Ivoire)

  • 400$ = Bourse pour une année  (incluant le transport, le matériel et les cours)
  • 200 $ = transport pour une fille pour 9  mois d’école
  • 40 $ = lot de matériel pour une élève 
  • Donnez en ligne!