Accueil > PROJETS EN COURS > Passerelle de formation pour le métier de sage-femme au sein de l’ISSI (Institut Supérieur en Sciences Infirmières) – Kinshasa, République Démocratique du Congo (RDC)

Direct Bank Transfer

Bank Account Holder Name - This should be your name.
Your Bank Account Number - This is the number of your bank account.
Bank City - The City where your bank is located.
Bank Full Name - The full name of your bank.

Check Payment

Send the check to the next Address:

LINCCO
630 rue Sherbrooke Ouest, Bureau 400

Montréal, Québec, H3A 1E4 Canada

(Please mention in the check for which cause you donate).

Contexte

En 2011, le Fonds des Nations unies pour la population (UNFPA) estimait que, en RDC, il n’y avait que deux sages-femmes pour 1 000 naissances vivantes (contre six à douze dans d’autres pays du continent comme le Ghana ou l’Ouganda).

En dépit d’une importante réforme portant sur la formation des sages-femmes (laquelle avait été mise en place dans le cadre de l’effort mondial accordé à la santé maternelle et infantile, il y de cela plusieurs années), force est de constater que les compétences des sages-femmes (ou des infirmières accoucheuses) semblent encore loin du niveau minimal requis par les standards internationaux pour faire diminuer la mortalité maternelle et néonatale.

Le besoin en sages-femmes qualifiées est incontestable en RDC, particulièrement dans les zones rurales mais aussi dans les zones périurbaines.

RDCMONDE (moyenne)Afrique
subsaharienne
Pays OCDE
Espérance de vie
(à la naissance)
6072.260.880
Taux de mortalité maternelle (par 100,000 naissances vivantes)69321654714
Taux de mortalité néonatal (pour 1000)291827.24
Taux de mortalité infantile (moins de 5 ans/pour 1000)9139767
Nbre de médecins (pour 1000 habitants)0.11.50.22.9
Nbre de soignants (infirmières et sages-femmes – pour 1000) 13.11.17.9
Source: Banque Mondiale, OMS – Chiffres les plus récents (2009 à 2018)

Plan d’actions/Résultats

Presque 20 ans après le lancement de la filière « Sciences infirmières », il est aujourd’hui pertinent que l’ISSI (l’Institut Supérieur en Sciences Infirmières) se lance dans la filière « Sage-femme ».

La formation s’échelonnera sur une période de deux ans et demi (de 2021 à 2023) et sera accessible à des professionnels de santé en exercice (infirmières et infirmières accoucheuses).

L’objectif visé est que nos sages-femmes graduées soient en mesure de devenir des formatrices académiciennes et cliniciennes, et ce dès la rentrée de la deuxième promotion. Considérant que pour l’instant, il ne se trouve, en RDC, aucune sage-femme ayant bénéficié de ce type de formation, les bénéficiaires de la première promotion recevront donc les enseignements théoriques et le suivi des stages via une expertise internationale extérieure.

Partenaires

La mise en place de ce projet repose sur plusieurs années d’étroite collaboration entre LINCCO et l’ISSI ainsi que sur le soutien de la Fondation Thérèse et Guy Charron.

LINCCO a également eu le grand privilège de pouvoir mobiliser l’expertise de Madame Marie Hatem, Professeure titulaire à l’École de Santé Publique de l’Université de Montréal, qui a développé des programmes de formation de sages-femmes dans différents pays.

D'ici 2023, LINCCO espère amasser la somme de 90,000 CAD (30,000$/année)