Accueil > PROJETS EN COURS > Institut de formation professionnelle Pitahaya et École secondaire Los Samanes – Programme de bourses d’études – Venezuela

Direct Bank Transfer

Bank Account Holder Name - This should be your name.
Your Bank Account Number - This is the number of your bank account.
Bank City - The City where your bank is located.
Bank Full Name - The full name of your bank.

Check Payment

Send the check to the next Address:

LINCCO
630 rue Sherbrooke Ouest, Bureau 400

Montréal, Québec, H3A 1E4 Canada

(Please mention in the check for which cause you donate).

Institut Pitahaya

Contexte

Les Vénézuéliens sont confrontés à des pénuries de nourriture, d’électricité et de médicaments qui poussent des milliers de personnes à quitter le pays. En ce moment, comme toute institution dans le pays, l’Institut de formation professionnelle Pitahaya traverse une situation économique difficile en plus d’être confronté à un sérieux problème d’approvisionnement en eau potable (des explications se trouvent dans la dernière partie de cette page).

Plan d’actions/Résultats

L’Institut Pitahaya, situé à Maracaïbo au Venezuela, accueille des jeunes femmes issues de familles à faibles revenus et qui proviennent des zones rurales et indigènes de l’État de Zulia ou des régions Ouest du Venezuela. L’Institut Pitahaya peut accueillir jusqu’à 30 étudiantes âgées entre 14 et 17 ans à qui sont offerts l’hébergement et les repas.

Depuis 2016, un enseignement de niveau secondaire jumelé à une formation professionnelle dans le domaine de l’hôtellerie y est dispensé. Une fois graduées, les étudiantes peuvent accéder à un emploi qui leur permet de non seulement subvenir à leurs propres besoins mais aussi à ceux de leur famille.

Objectifs de financement

10 bourses d’études de 500 $

Partenaires

Ce projet est une initiative de Asociacion de Arte y de Ciencia (ASAC), un organisme civique sans but lucratif fondé en 1981.


École Secondaire Los Samanes

Contexte

Afin de fournir une meilleure éducation aux enfants des familles économiquement défavorisées, l’école Los Samanes, située à Maracaibo, est créée en 1984. Pour minimiser les frais scolaires et ainsi permettre à un plus grand nombre d’étudiantes d’y accéder, la décision est prise en 2001, de partager les locaux physiques avec l’école Altamira qui occupera les lieux le matin tandis que Los Samanes dispensera ses cours en après-midi, de 13 h 30 à 18 h.

La crise qui touche le Venezuela depuis plusieurs années a eu un grand impact sur la capacité des familles à payer les frais mensuels qui ont pourtant été réduits, à nouveau cette année.

Plan d’actions/Résultats

Afin de maintenir les élèves à l’école et encourager l’excellence académique, un programme de bourses est mis en place.

Objectif de financement

30 bourses de 500$ pour l’année 2021-2022


Sérieux problème d’eau potable à Pitahaya

Contexte

Au Venezuela, particulièrement dans la ville de Maracaibo, la distribution et la qualité de l’eau ne sont pas fiables. Les fréquentes interruptions en alimentation d’eau et la piètre qualité de celle-ci constituent un enjeu de taille. L’option de faire livrer de l’eau potable par des camions citernes a vite été écartée car, en plus d’être coûteuse, la qualité de l’eau reste médiocre. L’Institut Pitahaya a préféré opter pour une solution à plus long terme, soit le forage d’un puits qui leur procure d’ores et déjà une eau de qualité, dont le débit est régulier.

Toutefois, un an après l’installation du puits, un autre problème survenait. En effet, les eaux souterraines de Maracaibo ayant une forte teneur en sel, les tuyaux métalliques de l’école (installés en 1988) ont commencé à se détériorer et risquent maintenant de contaminer l’eau.

Plan d’actions/Résultats

Il est urgent d’installer un système de filtration d’eau à osmose inversé et de remplacer quelques tuyaux endommagés. Le projet s’élève à la somme de 60,000 $.

LINCCO ne pouvait logiquement continuer à octroyer des bourses d’études aux étudiantes de Pitahaya alors que l’eau de l’école risquait de les contaminer. Il fallait agir rapidement et trouver les fonds nécessaires pour mener à bien ce projet. Heureusement, une généreuse donatrice s’est dite prête à assumer une très grande partie des frais encourus.

Objectifs de financement

Compte tenu de l’urgence de la situation, nous savons que nos généreux donateurs entérineront notre décision d’être allés de l’avant avec ce projet d’envergure et que, volontiers, ils accepteront même d’y souscrire en comblant la différence. Merci pour votre support!

30 bourses de 500$ pour Los Samanes + 10 bourses de 500$ pour Pitahaya
Merci de nous aider à défrayer le coût du système de filtration d'eau dont Pitahaya avait absolument besoin, faute d'eau potable